En 2020, les magiciens deviennent de plus en plus populaire, de plus en plus d’émissions télé leurs sont dédiées, et les réseaux sociaux accumulent des vidéos de leurs exploits. Chose impensable il y a 10 ans, aujourd’hui, le magicien le plus connu du Web, Julius Dean, cumule près de 6M d’abonnés sur Instagram.

Cette popularité fait que de nombreux néophytes souhaitent devenir magicien, et bien qu’internet est en partie mis à malle le culte du secret de cet art, en dévoilant de nombreux trucs, astuces et techniques, il est encore difficile aujourd’hui de savoir où et comment commencer.

Voici donc l’article numéro 1 d’une longue suite d’article qui je l’espère feront un guide précis et complet pour vous guider dans votre apprentissage.

Guide

Partie 1 : Les questions à se poser

La première chose que vous devez déterminer est le style qui vous intéresse. Il y a énormément à apprendre, à intégrer et a expérimenter (et aussi parfois à acheter).

Il faut donc commencer quelque part : êtes vous plutôt intéresser par la scène, ou pour réaliser de la magie close-up (sous les yeux d’amis, de votre famille, ou d’inconnus rencontrés en soirée ?). Et une fois ceci déterminer, souhaitez vous plutôt apprendre des tours de cartes, de pièces, utilisés des objets du quotidien ? Peut être serez vous davantage intéressé par le mentalisme et la magie mentale ?

Il ne s’agit pas seulement d’apprendre plus vite : le contenu Youtube ou trouvable sur Google sera très insuffisant si vous souhaitez réellement apprendre à devenir magicien. Vous trouverez quelques tutos basiques, ou des explications de techniques (parfois assez avancées) mais vous serez vite limité et n’appréhenderez qu’une toute petite partie de ce qu’est véritablement la magie est ses subtilités. Cela implique qu’il faudra à un moment ou un autre dépensé quelques euros, que ce soit pour du matériel, des livres, des conférences, des vidéos explicatives ou des dvd (oui, oui l’industrie du DVD se porte encore bien en magie)

Ainsi pour ne pas gaspiller trop d’argents ou de temps, je vais vous aider à découvrir quel magicien vous voulez devenir !

Quel est votre objectif ?

A moins que vous soyez complètement sûre de vous, et que seul la scène vous intéresse comme activité à part entière ou en complément d’une autre activité scénique : je vous suggère de commencer par de la magie de proximité, de plus petite audience afin de vous habituer à gérer un public. Il existe davantage de ressources accessibles facilement et pour pas cher en magie close-up

Cartomagie

Comment devenir magicien - cartomagie

Une des magies les plus répandues, et à raison, la magie des cartes offre un excellent terrain d’approche pour les débutants. Beaucoup de contenu gratuit existe sur Youtube mais vous trouverez également d’excellent dvd ou streaming réalisés par de grands noms de la magie qui vous feront passer pas à pas de complet débutant, à magicien capable de provoquer des réactions identiques aux magiciens que vous voyez à la télé.

Avec un simple paquet de carte à 3 euros, vous aurez à tout instant dans votre poche des milliers de miracles à présenter à votre public. Les angles sont beaucoup moins compliqués à gérer que dans la plupart des autres magies visuelles, et il en existe pour tout les goûts : tours reposant entièrement sur des techniques complexes et invisibles, tours utilisant à fond le détournement d’attention et la maîtrise du public et même des tours absolument bluffants reposant sur des principes mathématiques.

Vous pourrez rapidement réalisé des tours simples et efficaces mais il serait dommage de s’arrêter là. Avec un minimum de pratique, la magie des cartes permet de réaliser des tours bluffants très rapidement. Les techniques de bases ne sont pas aussi complexes que dans d’autres formes de magie. N’interprétez cependant pas mal mes propos, certains mouvements réclameront des semaines voir des mois pour être parfaitement maîtrisés.

Pour en savoir plus sur ce type de magie en particulier je vous laisse cliquer ici

Magie des pièces

Comment devenir magicien - magie des pièces

C’est aussi un excellent moyen de commencer la magie, à l’aide d’une poignée de pièces contenu dans votre poche, voir même empruntées, vous aurez à votre disposition des centaines de tours réalisables. C’est également un domaine qui a été particulièrement étudié au fil des siècles par de nombreux magiciens et qui est encore amélioré aujourd’hui. En d’autres termes les ressources disponibles pour apprendre sont nombreuses.

C’est cependant un domaine beaucoup plus compliqué à étudier, du moins au début. Les angles sont beaucoup plus compliqués à dissimuler et surtout vous devez avoir rapidement une bonne maîtrise du comportement et de l’attention de votre spectateur. Les techniques sont vites complexes et demande un contrôle de son comportement global, afin de détourner l’attention et dissimuler certains mouvements.

En revanche l’avantage est qu’avec un nombre de techniques assez réduites, il est possible de réaliser une grande variétés d’effets.

Le dernier point à prendre en compte est monétaire, il est en effet compliqué d’effectuer les différentes passes et mouvements avec des pièces d’euros standards, la plupart des magiciens se tournant donc vers de la monnaie américaine, d’une taille plus conséquente. Elle ne coûte pas excessivement cher et je vous conseille de vous tourner vers des demi-dollars ou des dollars pour commencer. Ce n’est qu’un petit investissement et à moins de les perdre elles vous dureront une vie.

Passer un certain niveau, il faudra faire l’acquisition de pièces truqués, pour pouvoir réaliser des effets impossibles autrement. Sans ambition d’être pro, ce n’est pas un investissement nécessaire. Mais vous pourrez vous sentir frustré en voyant les miracles réalisables un fois certaines de ces pièces acquises. Je n’en ferais pas la liste, c’est sans intérêt pour un débutant et cela trahirait trop de secrets.

Cliquez ici pour en savoir plus : ici

Autres magies visuelles

La magie ne s’arrête pas au cartes et aux pièces, vous le savez déjà si vous regardez des vidéos de street magie. Il est possible de réaliser des effets avec des téléphones, des bouteilles, des canettes, des pailles, des journaux, etc…

La seule limite est votre imagination et/ou l’argent que vous serez prêt a investir dans votre art. En effet ce n’est pas comme la magie des cartes ou des pièces. Ici vous ne pourrez pas réaliser cents tours différents avec n’importe quoi. il faudra souvent faire appel à des trucages ou gimmicks, fonctionnant pour un seul et unique effet.

Je différencie ici la magie organique dite « impromptue » et la magie avec gimmick et/ou préparation. La magie impromptue désigne le fait de pouvoir réaliser un effet n’importe quand, avec n’importe quoi, sans préparation ou trucage préalable. Le maître en la matière est Greg Wilson qui a produit de nombreux excellents dvd sur le sujet. il est capable de vous mystifier avec un stylo, une pièce, un bout de papier ou même votre propre montre. Cette magie exige l’apprentissage d’un plus grand nombre de techniques et un bon sens de l’adaptation.

En opposition, la grande majorité des vidéos de street magie que vous voyez sur Youtube implique des gimmicks. C’est un trucage secret qui associé à la technique du magicien permet de réaliser des effets impossibles autrement.

Pour en savoir plus sur ce type de magie, cliquez ici

La magie mentale

Discipline magique un peu plus moderne, souvent appelé mentalisme, elle est extrêmement populaire. Si le mentalisme vous intéresse, allez voir l’excellente chaîne Youtube de Fabien Ollicard. Ici le magie mentale est avant tout une présentation et un thème.

Le mentalisme rassemble les effets de prédictions, de lecture de pensées, de manipulation d’objets à distance. Ici on ne met pas en avant la technique mais les capacités du cerveau. Pour réaliser ces effets deux éléments rentrent en compte, les capacités mentales réels et des techniques magiques.

En effet le mentalisme qui consiste à lire les micros expressions, à influencer l’esprit, à lire dans les yeux etc… est insuffisant pour réaliser les meilleurs effets. Le manque de fiabilité de ces techniques, oblige d’inclure d’autres techniques pour réussir 100% des fois. C’est la grosse différence réelle entre « mentalisme » et « magie mentale ».

C’est honnêtement un art complexe, qui exige une vraie rigueur d’écriture et de construction dans ces effets. Il faut également une bonne maîtrise de soi et son public. Lire, apprendre, réfléchir et être créatif seront nécessaires. Certains tours simples existent, que vous pourrez refaire avec succès. Mais vous aurez rapidement envie de plus, et il faudra alors se renseigner dans de nombreux domaine et à la magie en général.

Voici une vidéo bien fourni sur le sujet du mentalisme pure. Pour en savoir plus sur l’apprentissage de la magie mentale, cliquez ici

Voici pour une première approche, je vous laisse cliquer sur le domaine, qui vous intéresse. Pour ce qui est de la scène, cliquez ici pour en apprendre davantage sur cet aspect spécifique, il mérite bien un article à part.